"> la cuisine des algues bretonnes https://developers.google.com/structured-data/testing-tool?url=http%253A%252F%252Fwww.cuisineauxalgues.com%252F

Algues bretonnes dans votre cuisine avec Pierrick le cuisinier des algues ..

forum
Aller au contenu

Menu principal :











Bonnes Fétes
Une algue c'est Quoi ?       une plante ?            
En cuisine ça sert à quoi ?
c'est un légume ,un condiment, un aromate
les 3 à la fois (tout dépend du volume utilisé).
Anciennement utilisée .
pour diminuer le temps de cuisson des légumes secs .
pour faire des flans au pioka (période de disette).
pour un apport en protéine : le nori contient autant que le soja.

La dulse de couleur rouge gagne à être mangée crue
Elle apporte des  nutriments indispensables  et contribue à rééquilibrer l’équilibre  de votre organisme.
Elle aide à nous détoxifier et facilite la digestion. Elles sont toutes très riches en fibres et favorisent le transit .

en route vers la boutique : clic





LES  DATES d'atelier découvertes des ALGUES 2017



CLIC


Pierrick a écrit 3 ouvrages sur les algues et organise des *sorties découvertes depuis 1982 .
• Découvertes des espèces sur l’estran
• Atelier cuisine et repas
• Sur les côtes  d’Armor et le Finistère ( Plélo et Tréveneuc..) (St Pabu et Tréglonou)
Durée 5 à 6h..




OFFREZ UN CHEQUE CADEAU OU UNE SORTIE DECOUVERTE

 2 petites recettes de Pierrick en vidéo  TEBEO


Une journée d'étude sur la filière algues, organisée il y a quelques jours à l'UBS, à Vannes, a permis de dresser un état des lieux de la filière algues en Bretagne afin d'en saisir les enjeux territoriaux et les problématiques de valorisation.

À l'initiative de deux étudiantes, élèves en Master à l'Université de Bretagne-Sud, cette journée d'étude a été l'occasion pour les intervenants de faire le point sur les voies de valorisation des algues en Bretagne.
Algues en Bretagne : 80 entreprises, 1.200 emplois

Avec près de 71.000 tonnes d'algues récoltées par an, essentiellement en Bretagne, la France est le dixième pays producteur dans le monde. La majorité de sa biomasse provient de ressources sauvages, notamment les laminaires, qui représentent 85 % de la production française. Les algues de rives cueillies sur l'estran représentent 15 % de la production nationale (1). On compte, en Bretagne, une dizaine d'opérateurs certifiés pour la production et l'utilisation d'algues marines bio (250 tonnes par an). Près de 80 entreprises travaillent sur les algues en Bretagne, de la récolte à la valorisation, en passant par la production, soit environ 1.200 emplois. À peine 50 tonnes d'algues y sont produites chaque année grâce à l'aquaculture, par quelques fermes. Une production amenée à augmenter d'ici 2016, avec le lancement de plusieurs entreprises dans l'algoculture. Environ 125.000 tonnes équivalent frais sont importées chaque année par la France.
1 % de la production pour l'alimentation humaine

En France, 75 % de la production est utilisée dans l'industrie agroalimentaire, la chimie et la microbiologie, 24 % pour l'agrofournitures, le traitement des eaux, la santé et le bien -être et seulement 1 % pour l'alimentation humaine. Ce dernier paraît bien petit, comparé aux 75 % à l'échelle mondiale. Un Japonais consomme entre 7 et 9 kg d'algues fraîches, l'équivalent de la consommation annuelle d'un Français... en salade, indique une enquête réalisée par le projet Idealg (2) qui entend promouvoir les technologies de production, contribuer à la diversification des applications industrielles et impulser la consommation des algues en France.
Une vingtaine d'espèces autorisées

L'enquête précise que 58 % des Français consomment au moins une fois par an des algues, surtout via la restauration japonaise (sushi, soupes...), véritable porte d'entrée des algues dans l'assiette des Français mais aussi grâce aux produits d'inspiration française adaptés à la culture française. Une vingtaine d'espèces sont autorisées à la consommation dont six qui représentent 99 % du marché : kombu, wakamé, nori, dulce, laitue de mer et haricot de mer. Le chiffre d'affaires de la filière des macro-algues en France s'élève à environ 425.000 €, soit 7 % du chiffre d'affaires mondial. De nouveaux débouchés apparaissent avec la culture des algues et leur usage comme matériaux dans la fabrication de vinyles, boîtes, lunettes, voire de bateaux. 1. Sources Idealg 2. Fruit de l'association de dix-huit partenaires de la région (organismes de recherche, centre technique et entreprises), le projet Idealg piloté par l'Université européenne de Bretagne à la station biologique de Roscoff (29) est l'un des cinq projets lauréats de l'appel d'offres national « Biotechnologies Bioressources », et a pour ambition de valoriser les macroalgues.

Le télégramme 29/11/2016



EN FRANCE 14 ALGUES NOUS INTERESSENT
Les autres ne sont pas mauvaises , mais ces 14 Sont préférables parce que plus tendres , plus savoureuses et surtout autorisées.
Aucune n’est mauvaise contrairement aux champignons ..

ON MANGE DES ALGUES SANS LE SAVOIR

Tous les E 401 à E 407 contiennent des extraits d’algues : alginates et carraghénanes
Utilisés comme émulsifiants ou épaississants , stabilisants ( crème glacée , charcuterie , chantilly et autres mayonnaise)
On retrouve l’algue bientôt comme carburant , comme vaccin pour les plantes (en cours)
Les fucus et ascophillum entrent dans 120 médicaments .



Les algues ou légumes de mer : des exhausteurs de gout !!  "lire la suite "


EXTRAIT DE : la cuisine des algues en vente ici




en vente sur le site...













  

Visiter www.pierrickleroux.fr les algues prennent une toute autre dimension    
<br /><br /><br />Les Makis sushis..............Avec Yvon Etienne
La cuisine aux algues avec mon pote Yvon ...

sans mention =photo:PLR tous droits réservés



 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu